Carabinier football club : site officiel du club de foot de NICE - footeo

Une finale au stade Louis II...

23 mai 2013 - 09:56

Une défaite sur le terrain mais une victoire pour le collectif !!!

Lectrices, lecteurs du CFC,

à l'occasion de cette finale (perdue) nous allons vous narrer une aventure humaine formidable.

Depuis plusieurs saisons de nouvelles arrivées au sein de l'effectif ont permis de renforcer le collectif du CFC . La "vieille garde" reste présente et l'entente des 2 générations est parfaite.

Cette cohésion nous avait déjà permis l'année précédente de nous hisser jusqu'en demi-finale . Mais les carabiniers se sentant toujours obligés de faire mieux, cette année les portes de la finale s'offrent à nous.

Le coach Perruchon convoque tous ses guerriers à 16h15 devant la caserne, le bus est déjà là. Bellattala nous chouchoute, des boissons énergétiques sont dans sa glacière et les oranges sont coupées.

A 16h30 le bus va démarrer mais Maccari à oublié l'élément indispensable de tout joueur pro : l'Iphone, c'est donc à 16h40 que le bus démarre direction le stade Louis II . A son bord une équipe motivée et survoltée, bien aidée pour l'ambiance par les cymbales de Waltz.S et le tambour de Bellattala.

Une fois passé les portes de cette enceinte mythique qu'est le Louis II, nous pénétrons dans le vestiaire . La causerie d'avant match est surtout centrée sur l'envie et la motivation dont il va falloir faire preuve tout au long de la rencontre . Les cadres de l'équipe : Cupif, Agosta, Perruchon prenant la parole à tour de rôle.

Les premières foulées sur la pelouse sont magiques, la pelouse est parfaite et quelques gouttes commencent à tomber . Le public commence à arriver, quel plaisir de voir autant de soutien que ce soit de la part de nos familles, nos cadres ou nos collègues de travail.

Dès le coup d'envoi les contacts sont virils, un peu trop peut-être au goût de l'arbitre qui accorde un penalty à la SBM dès la 5e minute . Le joueur s'élance mais Rys part du bon côté et gagne son duel en bloquant le ballon .

La première mi-temps est à l'avantage des adversaires qui sur deux belles actions collectives marqueront à deux reprises .

L'arbitre siffle la mi-temps sur le score de 2-0 .

Dans les vestiaires pas de têtes baissées, rien n'est perdu nous savons que nous allons avoir des actions  en seconde période et qu'il va falloir les concrétiser .

Nous entamons les 45 dernières minutes pied au plancher, nous jouons plus haut et prenons la possession du ballon . L'équipe adverse procédant en contre, elle ne se montre que rarement dangereuse . Mais sur une faute commise par notre défense à 30 mètres de nos buts il faudra tout le talent de Rys pour sortir le ballon de sa lucarne grâce à une superbe détente .

L'équipe adverse multiplie les fautes, mais l'arbitre laisse jouer.....

Sur une enième faute dans la surface l'arbitre nous accorde enfin un penalty, Massabo prend ses responsabilités, s'élance et BUT !!!!!!!!

2-1, il reste en 20 minutes à jouer.

Malgré de belles occasions de part et d'autre le score demeurera inchangé jusqu'au coup de sifflet final.

Nos supporters nous applaudissent et même si nous avons perdu nous pouvons sortir la tête haute car nous aurons tout donné jusqu'au bout.

La remise des prix verra Rys récompensé du trophée de "meilleur joueur" à juste titre  et le président Cupif ira cherché notre trophée de second sous les applaudissements . Il sera d'ailleurs invité par les responsables du challenge à pousser la chansonnette, performance qui devrait lui valoir d'être qualifié pour "The voice" la saison prochaine.

La défaite n'entamera en rien notre bonne humeur, Perruchon prendra même une douche forcée dans le vestiaire.

Puis comme dans toute bonne épopée gauloise la soirée s'est terminée autour d'un banquet ou chacun a pu commenter les actions des ses partenaires .

Nous tenons à remercier :

  • L'équipe dirigeante pour le travail accompli tout au long de la saison
  • Les joueurs pour leur combativité et l'ambiance fraternelle qui règne au sein du vestiaire.
  • Nos trois pompiers qui effectuaient leur dernier match avec le CFC.
  • Les supporters, toujours fidèles quelque soit le temps ou le score
  • Nos cadres qui nous soutiennent.
  • L'équipe de la planification, qui a libéré tous les "footeux" pour la finale.
  • Nos sponsors, pour les équipements et leur fidélité.

Nous vous donnons rendez-vous la saison prochaine pour de nouvelles rencontres face à des adversaires d'un autre calibre .

A très vite, et  n'hésitez pas à venir consulter le site pendant la trêve de petites surprises vous attendront.

 

Commentaires

Thomas Rys 23 mai 2013 13:20

Bravo a notre reporter pour cet article qui a résume en tout point notre état d'esprit. Dommage pour cette finale car il y avait vraiment la place pour faire quelque chose. Mais c'est ainsi! Notre défaite nous permettra de grandir! Merci a tous pour tout! Je vous aime tous ( surtout mon disciple Massabo)